Ravalement d’une façade en pierre

INTITULÉ Restauration et ravalement de la façade
NATURE OPÉRATION Projet réalisé
ÉTENDUE MISSION Etude et suivi du chantier
LOCALISATION 110 bis rue de Crimée
75019 Paris
DATE 2001
MAÎTRE D’OUVRAGE Cabinet Deslandes
SURFACE 220 m2
COÛT 80.000 €
PROGRAMME Restauration de la pierre (clés, claveaux, sommiers, corniche, etc.), gommage et imperméabilisation de la façade, pose d’une étanchéité en plomb sur les balcons, remplacement des fenêtres du 5ème étage pour permettre le relevé de l’étanchéité, travaux de serrurerie, peinture des éléments en bois et en métal, réfection des lucarnes.

Plus qu’un simple ravalement, les travaux réalisés sur cet immeuble situé à deux pas des buttes Chaumont ont permis la restauration et le remplacement de certaines pierres fissurées (claveaux, clés, sommiers, corniches, etc.) et la protection des parties saillantes par une étanchéité en plomb de manière à écarter l’eau de pluie de la maçonnerie.

L’immeuble se compose d’un sous-sol, d’un rez-de-chaussée et de 6 étages droits, les deuxième et cinquième étages ont un balcon sur toute la largeur de la façade et le sixième étage est sous toiture.

L’ensemble est en pierre de taille sur laquelle un traitement aux silicates semble avoir été réalisé il y a plusieurs décades.

De nombreuses modénatures agrémentent la façade (bandeaux, corniches, etc.).

L’hydrogommage à basse pression de la façade permet d’éliminer les salissures (encrassement, moustaches, mousses et lichens) tout en respectant la fragilité des reliefs grâce à sa puissance modulable.

Afin d’éviter de démonter l’ensemble des balcons supportés par les claveaux en mauvais états il a été choisi de remplacer ces derniers par moitié.

L’étanchéité en plomb vient recouvrir l’ensemble des balcons mais aussi le dessus des frontons de manière à protéger les parties les plus saillantes ainsi que les modénatures fines décorant la façade.

Une fois le bloc de pierre remplacé, le sculpteur vient reconstituer les reliefs à l’identique.

Le remplacement des balustres en pierre de Saint Maximin et le traitement des garde-corps métalliques des balcons redonnent à la façade un côté ludique et harmonieux.

Les quatre fenêtres du cinquième étage ont été remplacées afin de permettre le relevé de l’étanchéité en plomb et garantir ainsi la pérennité de l’ouvrage.